La Constitution Italienne

La Constitution est la loi fondamentale d’un pays. Pour vivre ensemble de manière respectueuse, chaque personne doit suivre des lois qui permettent la coexistence entre tous et qui nous informent sur les droits et les devoirs de chacun de nous.

Qu’est-ce que la Constitution italienne?

La Constitution italienne est la loi la plus importante en Italie et est entrée en vigueur le 1er janvier 1948, lorsque la dictature du fascisme a pris fin. Le premier article de la Constitution italienne dit : "L’Italie est une République démocratique, fondée sur le travail. La souveraineté appartient au peuple, qui l’exerce dans les formes et dans les limites de la Constitution" Ce premier article nous explique qu’en Italie, c’est le peuple qui choisit qui doit gouverner et qui peut faire ses choix par le droit de vote. Voter est en effet un droit et un devoir fondamental pour toute personne.  Dans la Constitution, vous trouverez de nombreuses lois écrites qui expliquent les droits et les devoirs de toutes les personnes vivant en Italie, comment le gouvernement est organisé et qui est chargé de faire des lois et de les faire respecter.

Structure de la Constitution

La Constitution italienne est composée de 139 articles, qui ne peuvent être modifiés que par des lois spéciales, et se divise en trois parties différentes.

Principes fondamentaux

Les douze premiers articles parlent des Principes fondamentaux qui sont les valeurs qui doivent être respectées dans la République italienne. Les valeurs sont la démocratie, le travail, la solidarité, l’égalité et la liberté, mais aussi la santé, l’éducation et les droits des familles et des enfants. Dans cette section, la Constitution explique que tous les citoyens ont droit à la liberté et que personne ne peut la limiter ou ne pas respecter : liberté d’expression, liberté de religion, de pensée, d’association en reconnaissant les minorités et l’égalité de tous devant la loi.

Première partie : Droits et devoirs

Dans cette partie, les articles présentent les droits et les devoirs de chaque personne, nous rappelant comment chacun de nous devrait se comporter dans le respect des autres et de la communauté dans laquelle il vit.  Parmi les droits figurent la famille, la possibilité de créer une association, le droit d’étudier et d’avoir un emploi. Vous y trouverez également des informations concernant le séjour, le domicile et la résidence en Italie.

Deuxième partie : l’organisation de l’État

Dans la deuxième partie de la Constitution, on explique l’organisation de la République italienne, la division des pouvoirs et le fonctionnement de l’État. On parle en particulier des tâches du Président de la République, du Parlement, du Gouvernement, de la Magistrature, des Régions et des Communes.

Que dit la Constitution aux citoyens étrangers en Italie?

Comme nous l’avons dit tous les droits les plus importants de chaque personne sont expliqués dans la Constitution.  Toutes les personnes qui vivent en Italie, qu’elles soient italiennes ou étrangères, ont les mêmes droits : droit aux soins, droit à la vie, droit à la liberté de professer leur religion quelle que soit leur communauté, religion, culture ou ethnie. En particulier, l’article 3 de la Constitution reconnaît que nous sommes tous égaux devant la loi tant dans nos droits que dans nos devoirs, que ce soit les citoyens d’un autre pays ou les personnes ayant la nationalité italienne. Rappelons que la Constitution reconnaît également le droit d’asile en Italie et c’est pourquoi le pays s’engage à accueillir et à protéger toutes les personnes qui, sur leur terre, ne peuvent plus vivre pour des raisons de guerre ou de conflit ou parce qu’elles sont privées de leur liberté.

Ça peut vous intéresser

Souhaitez-vous recevoir des mises à jour sur nos services et les informations disponibles?

Abonnez-vous à notre lettre d’information et rejoignez la Communauté de ItaliaHello!